Année 2017

18ème concours "J'aime mon village"
Organisé pour les élèves du CM2 par  leurs Professeurs et "Les Amis de Bernis"


Mesdames, Messieurs, Enfants de l’école élémentaire de Bernis,
 
En l’absence de David ARNAL, président du conseil d’administration des Amis de Bernis, retenu par ses obligations professionnelles, je suis heureux de vous accueillir pour la proclamation des résultats et la remise des prix de notre 18ème concours de « connaissance de Bernis », concours destiné aux élèves des classes de CM 2 de l’école élémentaire.
 
Filles et garçons élèves du CM 2 à l’école de Bernis, c’est la dix-huitième fois que vous concourrez dans les épreuves de connaissance de notre village et de son environnement. Donc, celles et ceux qui ont concouru pour la première fois sont aujourd’hui âgés de 27 à 29 ans ! Pour vous, ce sont presque « des vieux ».
 
Les représentants des Amis de Bernis, David (président du C.A.), Marie-Claude, Andrée, Mireille, Anne, Monique, Bernard, Gérard et moi-même Lucien, vos enseignantes Corinne Timothée, Dominique Liquière, Aurélie Travers, les élus municipaux Sylvie, Isabelle, Philippe, Théos, Jean-Paul, et, cette année notre auteur bernissois et ami de Bernis André Gardies, sommes heureux de fêter avec vous cette remise des prix.
 
Mamans et papas des concurrents qui êtes venus ce soir, je vous remercie de votre présence qui montre que vous vous intéressez à ce qu’apprennent vos enfants tant grace aux enseignantes que dans ce concours sur la connaissance de notre beau village, justement baptisé « la flourdoupaïs ».
 
Arrêtons les digressions et passons à l’objet principal de notre réunion de ce soir : les résultats du concours.

Première épreuve (arts plastiques ou dessin). Le sujet : inauguration du lavoir en 1896. Corinne Timothée vous donne lecture de l’énoncé complet.
 
                    3ème :Hina Prunier             2ème :SélénaNogalès          1er : Maxence VanoostBancel
 Deuxième épreuve (épreuve écrite ou rédaction). Le sujet : inauguration du lavoir en 1896. Corinne Timothée donne lecture de l’énoncé exact.
                    3ème : SélénaNogalès         2ème : MathiaAnanian         1er : Maxence VanoostBancel
 Classement général sur les deux épreuves ci-dessus et le questionnaire sur le village et son environnement.
                    3ème : Marine Toulouse      2ème : SélénaNogalès         1er : Maxence VanoostBancel
 

La municipalité de Bernis offre aux élèves qui ont concouru dans toutes les épreuves un livre écrit par André Gardies, « Le vieux cévenol et l’enfant » dédicacé pour chacune et chacun par l’auteur. Les Amis de Bernis offrent un bon d’achat de 75.00 € au premier, 50.00 € à la deuxième et 30.00 € à la troisième. Et un abonnement à l’association d’un an à leurs familles.
 
Un buffet « enfants » et un buffet « adultes » clôturent la réunion. 

Sujet
 
En ce samedi après-midi, Louis et Nina, deux enfants de Bernis en classe de CM 2 se retrouvent au lavoir du village. Ils jouent à « chat perché » en escaladant les bacs et en courant autour.
 Soudain, Louis trébuche, tombe dans le lavoir et disparait dans la pierre. Nina, en voulant lui porter secours, disparait à son tour. Ils se retrouvent en 1896, lors de l’inauguration du lavoir dans la peau d’une personne présente.
 Après avoir choisi la personne dans laquelle Louis ou Nina apparaît, décris-la, raconte sa vie et décris l’inauguration du lavoir à laquelle elle participe.
 Ta production comportera 3 paragraphes écrits au présent :
 Le premier paragraphe sera une description du personnage ;
 Le deuxième paragraphe précisera les conditions de vie et de travail du personnage ;
 Le troisième paragraphe sera une description de la scène de l’inauguration du lavoir (ce qu’on voit, ce qu’on entend, ce qu’on sent, ce qui se passe).
 
1er : Maxence Vanoost Bancel
 
Je m’appelle Gustave Rone. Je suis agriculteur et je travaille avec mon père. J’ai 16 ans, je porte de gros sabots, un pantalon de coton et une chemise noire. Mes cheveux sont bruns, j’ai les yeux bleu ciel. A 14 ans je me suis coupé l’annulaire de la main droite avec un sécateur. Je suis mince et je louche tout le temps mais mon principal défaut c’est que je parle beaucoup. Je suis très souriant malgré le fait que je ne sois pas riche. Je suis grand, je mesure 1.83 m et je pèse 70 kg.
 
Je travaille difficilement car je dois m’occuper des vignes de mon père par tous les temps. Je dois me lever à 6 heures du matin. Je travaille douze heures par jour. Je vis dans une petite maison avec une seule pièce. Il y a une petite cheminée et un lit bancal. Je ne mange pas beaucoup : un peu de soupe et un morceau de pain.
 
Aujourd’hui c’est l’inauguration du lavoir. On sent une bonne odeur de viande. On entend des personnes qui crient. On voit le maire, ses adjoints et beaucoup de personnes. D’un coup, on entend que les rideaux s’ouvrent. Quelques minutes plus tard, ils tombent. On entend alors des cris de joie.
 
2ème : Mathia Ananian
 
Je suis Marguerite Chapredon, j’ai 25 ans et des poussières. Je suis lavandière, mes cheveux sont blonds ; ils sont tellement blonds qu’ils brillent comme le soleil. Mes yeux sont bleu ciel, mes cheveux sont toujours coiffés en chignon. Quand je sors laver le linge du village, je suis toujours vêtue de ma robe violette et de mon petit tablier pour ne pas me salir. J’ai tout le temps sur les épaules un petit gilet. Ma peau est de couleur blanche. Sur mon petit tablier j’ai un tout petit peu de dentelle et j’ai les yeux en amandes.
 
Ma vie se résume à prendre le linge des villageois et aller le laver au Vistre. Avec mes amis, nous chantons, nous rions. Quand on lave le linge, nous prenons nos tabourets et on nettoie. Quand le linge doit sécher, nous le mettons par terre au soleil afin qu’il sèche plus vite. Après, nous déposons le linge aux propriétaires pour être payés.
 
A l’inauguration, le maire est habillé avec un costume, un chapeau haut de forme. Il est accompagné de sa femme et de ses enfants. Sa femme est vêtue d’une magnifique robe dorée et porte des bijoux. Ses enfants sont habillés eux aussi de costumes. Sur le banquet, il y a du pain, du saucisson, une carafe d’eau et du vin. J’ai mis ma plus belle robe. Je regarde les jeunes hommes potables pour me marier. Je suis venue pour être la première à laver mon linge. Je fais la fête et je danse avec des jeunes hommes très gentils.
 
3ème : Séléna Nogalès
 

Je m’appelle Catherine Fontaine, je suis lavandière à Bernis. J’habite vers le château, je travaille pour de grandes familles de viticulteurs qui sont très gentilles avec moi. J’ai vingt ans, des yeux bleus, un nez pointu, des taches de rousseur, des cheveux longs et roux. Je porte de grandes robes, des jupons, une coiffe et un tablier noué à la taille. Mon chien Pompon danse sur ses pattes arrière quand je joue de l’accordéon.
 
Mon métier est dur et fatigant, mes mains sont abîmées car elles sont toujours dans l’eau froide. Je mets le linge dans une brouette en bois, je le lave, le frotte au bord du Vistre avec de la cendre, mes mains ou un battoir. Je nettoie le linge de ceux qui me paient. Je le ramène tout mouillé dans la brouette puis je l’étends sur des fils ou sur l’herbe pour qu’il sèche. L’eau du Vistre est devenue sale et elle a une mauvaise odeur. Le maire a fait construire un magnifique lavoir et je vais aller à son inauguration.
 
Aujourd’hui, c’est l’inauguration du lavoir. Il fait beau et tous mes amis sont venus avec moi ainsi que mon chien. Tout le village est venu faire la fête. Le maire a une grande paire de ciseaux et coupe le ruban tricolore. L’instituteur est venu avec tous les écoliers chanter et danser. Je joue de l’accordéon pendant que mon chien danse sur ses pattes arrière, comme les femmes et les hommes. Les enfants dansent main dans la main autour du lavoir. Il y a des grandes tables avec du vin et des plats délicieux. Le rouge-gorge de la garrigue vient sur mon épaule et siffle un air de fête. Il est heureux d’être avec nous.