Les abeilles 2013


Abeilles et Apiculteurs : sentinelles de l'environnement
avec Stéphane LIBERI, Président d'honneur de l'apiculture régionale,
ambassadeur du patrimoine mondial de L'UNESCO
et propriétaire du dernier rucher tronc d'ARRIGAS
.

La reine de cette soirée était l’abeille,  c’est plutôt original qu’une ouvrière fasse l’objet d’autant de considération.
Le président de l’association David ARNAL a accueilli les nombreux participants,  présenté le programme de la soirée et rendu hommage à André VIDAL membre des Amis de Bernis, décédé récemment.
André GARDIES a choisi pour cette soirée le thème de l’apiculture avec comme intervenant Stéphane LIBERI qui bénéficie d’une longue expérience d’apiculteur ce depuis l’âge de 11ans. Il exerce de nombreuses responsabilités, locales et nationales, il est une référence dans la profession. Le choix d’André s’est une fois de plus révélé judicieux et d’un grand intérêt.
L’intervenant, nous explique sa passion pour les abeilles, en particulier l’abeille noire des Cévennes, en introduction d’un documentaire de 55 minutes  de la série «  Histoires naturelles » tourné par Igor  BARRERE et Jean Pierre FLEURY pour TF1.
Nous faisons connaissance avec le monde de l’abeille, avec son organisation sociale bien structurée, les différents types de ruches, (sauvages, domestiques ou urbaines) et le travail de l’apiculteur qui est le berger des abeilles. Mais la vie de l’apis mellifera n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Cette travailleuse forcenée est menacée par de nombreux prédateurs, le guêpier, le frelon asiatique, le varoa et les pesticides neuro toxiques.
En 1995 40 000 tonnes de miel étaient récoltées en France contre 17 000 tonnes aujourd’hui avec l’arrivée  des produits toxiques qui anéantissent des colonies entières. « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre.» C’est le grand savant Albert EINSTEIN qui nous met en garde.
C’est l’heure du repas, le menu présenté par Monique BARRIERE, fait l’unanimité auprès des convives, il est en accord avec le thème de la soirée, à tendance Cévenole : pélardon, miel, crème de marrons …
Stéphane LIBERI reprend la parole pour exposer un projet qui lui tient à cœur, régénérer la souche de l’abeille noire des Cévennes, qui est adapté génétiquement à son milieu. Des tests  ADN sont effectués chaque quatre an pour la préservation de l’écotype. Cette démarche est placée sous l’égide des Conseils Généraux du Gard et de la Lozère et du CNRS.
Actuellement l’abeille noire peuple depuis 2008 des ruches troncs à Arrigas, dans la propriété de notre conférencier. Il nous explique que ce type de rucher est une technique ancestral pratiquée depuis le moyen âge sur le territoire Cévenol. Un savoir-faire transmis par nos anciens qui nous montre que la complicité de l’homme et de la nature donne des richesses. On peut visiter ce rucher.
Le dialogue s’est instauré avec le public, avec  beaucoup de questions qui ont prouvées l’intérêt des participants pour le sujet du Tripot. Stéphane LIBERI est intarissable sur  son sujet et il a bien fallu clôturer la soirée car cela aurait pu durer toute la nuit. La soirée s’est terminée avec la possibilité d’acquérir des pots de miels plusieurs fois médaillés.
Nous avons eu le plaisir d’accueillir Théos GRANCHI, maire de Bernis, Jean Paul KLEIN adjoint, ainsi que des conseillères et conseillers municipaux.
Bernard AUGIER