Expositions 2014


"Les Dames" - Exposition de peinture

 18 au 20 juillet 2014

Dame nature, d’Henri JULIAN
Les Arlésiennes, de Manuela COURTIAL


MANUELA COURTIAL
Née à Madrid, Manuela  découvre très tôt l'univers des arts,  attirée par les couleurs et les formes de la nature, et tout naturellement  elle a essayé de les reproduire sur la toile ou le papier. Elle a d’ailleurs obtenu un Prix de peinture dessin et aquarelle  à l’âge de 13 ans  à Madrid. Dans notre région, elle a rejoint les ambassadeurs des l’art en 1998 et animé l’école de dessin et peinture de Caissargues de 1995 à 2012. Elle est connue pour ses expositions et récompensée pour son talent :
·       1er prix Biou-Art Caissargues (2000)
·       Exposition personnelle Palais des congrès, Saintes Maries de la mer (2002)
·       Coupe de prestige Conseil général du Gard (Castillon 2002)
·       1er prix salon aquarelle de la méditerranée (2005)
·       1er prix concourt fêtes de la madeleine, Beaucaire (2010)
·       1er prix bâches peintes Vauvert (2011)
·       Exposition « Marines » Capitainerie de la Grande Motte  (2013)

Sa peinture est essentiellement figurative.
Elle puise son inspiration dans les œuvres des grands maîtres.
Pour cela, elle utilise l’huile, l’acrylique, le pastel sec, l’aquarelle, l’encre de Chine selon l’inspiration du sujet.
C'est la lumière qui se reflète sur les objets et la nature qui lui donne l'envie de transcrire ses émotions sur la toile.
Les sujets sont variés avec une prédilection pour la beauté, la fragilité des femmes et des fleurs.
A son arrivée dans la région, nîmoise, plus précisément à Caissargues, la bouvine et les traditions camarguaises l'ont conquise. Elle  apprend les différentes façons avec lesquelles les arlésiennes s'habillent suivant les cérémonies. Elle est alors dans  une découverte permanente des couleurs.
Dans les abrivados, c'est la force et la musculature des chevaux qui l'émerveillent.
Dans son travail, il reste une pensée pour Madrid et ses arènes de "las ventas" lieu de prédilection des amateurs  de corrida. Sont évoqués alors : le Toro et sa puissance,  le Torero avec son "habit  de lumière et ses passes qui ressemblent  à une danse ou le toro joue sa vie

HENRI JULIAN
Autodidacte pendant de longues années, Henri Julian, notre voisin d’Uchaud,  a commencé  la peinture comme beaucoup de débutants,  par le figuratif. Au fil du temps, son travail glisse vers le contemporain. Il sélectionne ses sujets et peint souvent « au coup de cœur » suite à des prises de vue lors de ses promenades. Il lui arrive d’ailleurs d’exposer ses photos. Ses sujets sont dans la nature : des cailloux, des failles dans les rochers, des tâches….Tout est intéressant  et  l’artiste transforme !

 Bien que polyvalent dans tous les modes d’expression de la peinture : le pastel, le fusain, la sanguine,  l’encre de chine, Henri Juan peint essentiellement à l’huile. Il peint au couteau en préparant ses toiles car il travaille souvent en épaisseur.
 En 2000, il s’inscrit à l’atelier  « Lin bleu » d’Uchaud. Il fait partie du groupe des Peintres de la Vaunage et participe ainsi aux différentes expositions collectives locales :  Poulx, Caissargues, le Grau du Roi, Florensac, Uchaud, Langlade, ...

Son talent apprécié, il obtient des récompenses : prix du Jury, Prix d’Excellence, Prix du Public, 2 récompenses au SIAP d’Uchaud sur 3 participations…
A Bernis,  à l’issue de l’exposition, il n’y a pas de prix décernés, la récompense de l’artiste est celle que vous voudrez bien lui donner en manifestant votre appréciation.